Les compotes de pommes, tout le monde connait ! Alors nous avons décidé de multiplier les douceurs et de vous proposer des saveurs nouvelles :

  • pommes-mûres,
  • poires,
  • pommes-coings,
  • et bientôt pommes-cassis, pommes-framboises et pourquoi pas pommes-myrtilles.

Coté législation : et bien, afin d’avoir le droit de mettre le mot « compote » sur une étiquette, il faut un minimum de sucre ajouté. Sans aucun ajout de sucre, c’est n’est alors pas une compote mais une « purée » de fruit, c’est à dire une pulpe de fruit nature. Pour pouvoir indiquer que c’est une compote, il faut un taux de sucre de 24g pour 100g de produit fini. Le sucre permet en plus de liquéfier un peu la pulpe, la rendant moins « bourrative ». Tout reste bien entendu une question de goût 🙂

Fin août : c’est la grande période des mûres, donc c’est coulis et compote !